Sarah Muschang

Psychologue

Qui suis-je en quelques lignes ?

Psychologue clinicienne et systémicienne, je propose des thérapies pour les couples et les familles ainsi que pour les enfants et les adolescents.

Je me suis spécialisée dans la gestion des conflits et l’accompagnement d’événements de vie difficiles (rupture, deuil, séparation, etc.). Je propose également l’accompagnement de familles (ou parents uniquement) dont l’un des membres présente une maladie ou une pathologie psychiatrique.

De plus, je suis formée à la thérapie basée sur la résistance non violente (NVR) centrée sur les familles et couples dont l’un des membres présente des problèmes de comportements (violence, délinquance, abus de substance, mutilation, fugue, problème alimentaire, décrochage scolaire, etc.).

Enfin, mon expérience en pédopsychiatrie me permet de travailler avec des enfants et adolescents présentant différentes pathologies et difficultés.

Quelle est ma formation de psychologue ?

Je suis diplômée d’un master en psychologie spécialisé en psychologie clinique et systémique de l’enfant et de l’adolescent à l’Université Catholique de Louvain-la-Neuve. J’ai donc été formée pour travailler avec des familles et des couples, mais également des enfants ou adolescents en individuel.

Je me suis également formée à la thérapie basée sur la résistance non violente à l’Institut Partnership Projects à Londres. Cette approche convient aux familles, parents ou adultes seuls dont un enfant ou un adolescent présente des comportements violents (envers les autres ou envers soi-même) ou délinquants, désinvestit l’école, etc. Dans cette approche, je vais donc recevoir en consultation le ou les parents pour travailler avec eux sur une manière différente d’interagir avec l’enfant ou le jeune.

Actuellement, je poursuis une formation de troisième cycle en psychothérapie systémique à l’Université Libre de Bruxelles. Cette formation me permet de proposer des thérapies de famille et de couple.

En plus de ces formations reconnues, j’assiste régulièrement à des conférences, séminaires et formations courtes, afin de me tenir au courant des nouvelles formes de thérapie et de renforcer mes connaissances et outils de travail.

Quelles sont mes expériences professionnelles ?

J’ai d’abord travaillé comme psychologue scolaire auprès d’enfants et d’adolescents présentant des difficultés diverses : troubles de l’apprentissage, phobie scolaire, phobie sociale, trouble du comportement et de l’opposition, dépression, anxiété, etc. J’étais amenée à réaliser des bilans psychologique lors de difficultés d’apprentissage et à suivre les jeunes, ainsi que leur famille, quand la difficulté était d’ordre psychologique ou relationnelle.

Actuellement, en plus de mon activité au Centre Confluences, je travaille comme psychologue dans un service de pédopsychiatrie dans un hôpital public. J’y rencontre des enfants toutes les semaines et réalise des entretiens de famille mensuellement avec le pédopsychiatre référent. Je possède, d’une part, une bonne connaissance des différentes pathologies de l’enfant et de l’adolescent et, d’autre part, une bonne expérience dans l’accompagnement des familles dont un enfant présente un trouble, quel qui soit.

Pour quelles problématiques consulter auprès de moi ?

Voici quelques exemples de problématiques pour lesquelles je reçois des

Familles, parents (seuls ou à deux), couples :

Violence de l’un des membres de la famille

Divorce, séparation difficile, conflits dans la famille recomposée

Conflits intergénérationnels

Problème de couple, sexuel, relationnel

Pathologie d’un enfant ou d’un parent (comportemental, scolaire, social, familial)

Conflits dans la fratrie

Décès

Adolescents :

Comportements violents envers soi ou les autres

Difficultés d’ordre social

Décrochage scolaire

Dépression

Anxiété

Troubles obsessionnels

Troubles psychosomatiques

Troubles alimentaires

Hyperactivité, trouble de l’attention

Difficultés à séparer réalité et imaginaire

En quoi consiste ma méthode de travail?

Lors des premiers entretiens, je vous rencontre seul, en couple ou en famille afin de mieux comprendre les difficultés que vous rencontrez. Par la suite, en fonction de la problématique nous déciderons ensemble du type de prise en charge qui vous convient le mieux ( individuel, couple, famille). Concernant les enfants, je souhaite toujours rencontrer la famille quelques fois avant de décider quel type de prise en charge est le plus adéquat (individuel avec l’enfant ou en famille).

Dans une consultation familiale ou de couple, mon approche se centre sur les relations entre les différentes personnes présentes, sur les moyens de communication qu’elles emploient ainsi que sur les habitudes problématiques. En effet, ceci constitue généralement la source d’inadaptation aux difficultés que rencontre la famille ou le couple. Dans un système (une famille ou un couple), un changement chez une personne influence l’ensemble des membres du système, la famille ou le partenaire devient donc une véritable ressource pour dégager une solution adaptée.

Dans les consultations individuelles, mon regard se porte sur le vécu émotionnel de la personne, ainsi que sur les difficultés et obstacles qu’elle peut rencontrer. Je m’inspire, entre autres, des principes de l’acception. En effet, pour moi, une souffrance psychique ne peut être entièrement supprimée mais elle peut, par contre, être intégrée dans l’histoire de la personne afin que l’événement difficile ne soit plus une souffrance mais bien une force. Dans le cas spécifique des consultations individuelles d’adolescents, j’utilise, en plus, différents médias et jeux comme outils thérapeutiques.